Appel à communications

 

Keynote speaker : Professeure Agnès Alexandre-Collier (Université de Bourgognes)

 

De nombreux historiens se sont interrogés sur les causes du déclin du parti Libéral en Grande-Bretagne. A certaines causes exogènes, comme la Première Guerre mondiale ou la montée en puissance du parti Travailliste, s’ajoutent des problèmes internes, comme la confrontation entre Asquith et Lloyd George, ou, de façon plus pragmatique, le fait que le parti ne répondait plus aux attentes des électeurs.

Au cœur de la tempête du Brexit, le parti conservateur semble lui aussi souffrir de problèmes internes et d’une situation critique dont il n’est pas sûr de pouvoir se relever. Très rarement dans son histoire s’est-il trouvé dans une telle impasse, peu importe le résultat du Brexit. Le manque de vision de ses dirigeants, l’opposition du Parlement ou encore la lassitude des électeurs auront-ils raison d’une organisation politique qui se veut être « le parti naturel de gouvernement » en Grande-Bretagne ? L’euroscepticisme qui gangrène le parti depuis des décennies semble avoir ouvert une boîte de Pandore qui a fait voler en éclat la crédibilité des Tories, voire du système politique britannique en général.

La journée d’étude propose d’aborder le passé récent du parti Conservateur, son présent tumultueux et de s’interroger sur ses perspectives d’avenir. Les communications pourront traiter des thématiques suivantes (liste à titre indicatif et non limitatif) :

 

  • L’euroscepticisme conservateur
  • La question du dirigeant et le mode de gouvernance du parti
  • L’influence des conseillers politiques
  • La rhétorique conservatrice
  • L’impact du Brexit sur le parti
  • La dimension sécuritaire de la politique conservatrice
  • L’évolution de la politique étrangère
  • L’impact du Brexit sur les relations avec les USA

 

Les propositions (200 à 300 mots, en anglais ou en français) devront être envoyées avant le 31 décembre 2019 à Alma-Pierre Bonnet (alam-pierre.bonnet@sciencespo-lyon.fr) et Thierry Fortin (thierry.fortin@sciencespo-lyon.fr). Les communications seront en anglais ou en français et pourront donner lieu à une publication sur le site officiel de Sciences Po Lyon.

The strange death of the Conservative Party?

 

Sciences Po Lyon – 24 April 2020

 

Call for papers

 

Keynote speaker: Professor Agnès Alexandre-Collier (Université de Bourgognes)

 

Many historians have tried to explain why the Liberal Party collapsed in the early 20th century. Some blamed external causes, such as the First World War or the rapid growth of the Labour Party, while others claimed that it was an inside job, resulting from the Asquith/Lloyd George confrontation. More pragmatically, some pointed to the fact that the Liberal Party was simply no longer identified with what voters expected.

The Conservative Party now seems to be undergoing similar difficulties at the heart of the Brexit storm, and it is unclear whether it can recover from this critical condition. Brexit aside, the party has rarely found itself in such turmoil. Will the lack of vision by the leadership, the fierce opposition to its flagship policy in Parliament, and a sense of Brexit weariness among voters, bring to its knees a political organisation that claims to be “the natural party of government”? Euroscepticism, which has bedevilled the party for decades, seems to have opened Pandora’s Box and shattered both the party’s credibility and the legitimacy of the whole British political system.

This conference proposes both to study the Conservative Party’s recent past and troubled present, and also to question its future. Topics may include but are not restricted to:

 

  • Euroscepticism in the Conservative Party
  • The leader and governance
  • The influence of special advisers
  • The impact of Brexit
  • Security policy
  • Foreign policy
  • Brexit, the Conservatives and the Special Relationship
  • Brexit rhetoric

 

Please send your proposals (2-300 words, in English or French) to Alma-Pierre Bonnet (alma-pierre.bonnet@sciencespo-lyon.fr) and Thierry Fortin (thierry.fortin@sciencespo-lyon.fr) before Tuesday 31 December 2019.