Comité scientifique : Alan S. Kahan (PR UVSQ-membre sénior IUF) ; Fréderic Lebaron (PR ENS-Saclay) ; Catherine Marshall (PR UCP), Joanna Nowicki (PR UCP) ;

Les effets du commerce et de l’industrie sur la personnalité et la culture ont été un sujet de réflexion pour les philosophes, les dramatistes, et les commentateurs de la vie en société depuis l’Antiquité. Cette réflexion s’est accrue avec le développement des sociétés commerciales et capitalistes en Europe dès le 18eme siècle. Le théâtre, les œuvres romanesques, le développement de nouvelles théories politiques et sociales ont été la source des lumières au même titre que la philosophie. La révolution industrielle et l’émergence d’une société de consommation n’a diminué en rien l’intérêt et la passion de ce débat primordial sur les effets du capitalisme sur la personnalité et la culture dans le sociétés modernes et contemporaines. Au cours du 20e siècle, le cinéma et la télévision ont souvent débattu ces questions, qui continuent à susciter l’intérêt du grand public tout autant que celui du monde universitaire.

L’objet de ce colloque est de présenter à la fois, de façon pluridisciplinaire, les relations qui régissent capitalisme, personnalité et culture, et de confronter diverses perspectives contemporaines sur le sujet. Les avis restent partagés entre, d’un côté, les partisans, souvent féroces, du néo-libéralisme comme seule source de salut et, de l’autre, ceux qui le considèrent comme source de tous les maux de notre société.

Les partisans des deux camps ne se rencontrent pratiquement jamais car le manque de communication se nourrit d’une rupture entre traditions de pensée anglo-saxonne et française, voire continentales. D’un côté, les effets moraux et psychologiques du capitalisme sont analysés et perçus comme positives ; de l’autre, le capitalisme est perçu négativement. Ainsi, un des objets de ce colloque sera d’amener les deux côtés à se rencontrer et à débattre.

Les interventions sont sollicitées sur les thèmes suivants :

1) Le commerce, les mœurs, et la personnalité dans la pensée sociale du 18eme siècle

2) Le capitalisme, le commerce et la personnalité dans la pensée sociale du 1800-1945

3) Images du commerçant et de l’homme d’affaires dans le roman et au théâtre avant 1945.

4) “le capitalisme », « le capitaliste ». « Businessman, », « entrepreneur ». Mots péjoratifs à travers les langues ?”

5) La représentation du commerce et des affaires à la télévision et au cinéma.

6) La représentation du capitaliste dans les sociétés post-communistes.

7) L’image du mécène et le capitalisme

8) Le capitalisme et ses effets sur la personnalité dans la pensée sociale depuis 1945

 

Hormis la séance réservée aux anciens pays communistes de l’Europe de l’Est, des contributions sur toutes les aires géographiques de l’Europe occidentale et sur le monde anglophone sont les bienvenues, aussi bien que toutes les perspectives (genre, littérature, sociologie, etc.)

Les langues de communication seront le français et l’anglais.

Les propositions de communication (titre et résumé de 200 à 250 mots) sont à envoyer à Alan Kahan alan.kahan@uvsq.fr avant le 15 décembre 2018.

Une sélection des communications présentées au moment du colloque sera publiée dans un numéro spécial de la Revue Tocqueville/Tocqueville Review.  Les autres articles seront publiés sous forme électronique sur HAL. Pour pouvoir présenter son article pour possible publication dans la Revue Tocqueville, il faut envoyer le texte final de l’article, d’un maximum de 5,500 mots, notes incluses, à la date butoir du 1 avril, 2019.

Alan Kahan

Professeur de civilisation britannique, Université de Versailles/St. Quentin

Membre Senior, Institut Universitaire de France